L'évolution, la clé de la survie

AS | 06 Octobre 2020 - 08h52

Les mesures déjà en place sont insuffisantes pour la préservation ou la reconquête des captages. La preuve en est que depuis que cette directive existe, la qualité de l’eau se dégrade toujours.
Les pratiques et productions agricoles doivent évoluer vers la résilience en lien avec le changement climatique (sécheresses...). La bonne culture au bon endroit est nécessaire mais aussi la diversification et de la réflexion à l'échelle du système sur les intrants (agri bio ou raisonnée).
Le industriels et les méthaniseurs ne devraient pas être autorisés à rejeter des polluants sous couvert de créer de l'emploi sur un territoire.
Le serpent se mords souvent la queue dans le cycle de l'eau... et les ambitions sont vites édulcorées.
Dommage, car on ne s'en sortira pas de cette façon.

Back to top